La responsabilité du médecin à l’égard du patient en cas de retard de diagnostic

responsabilite-medecin-a-legard-patient-cas-de-retard-de-diagnostic

La responsabilité du médecin à l’égard du patient en cas de retard de diagnostic

Nous avons engagé ces derniers jours une action en justice dans un cas dramatique et peu courant.

Notre client âgé de 60 ans, s’est plaint durant 3 jours d’une forte fièvre et d’une grande faiblesse.
Admis aux urgences, le personnel soignant remarque une éruption sur ses bras, son ventre et son dos. Par la suite, les médecins observent des difficultés respiratoires ainsi qu’une chute de la tension artérielle.

Ce n’est qu’au bout de 3 jours qu’un expert en maladies infectieuses questionne notre client et entend pour la première fois qu’il y a un chien dans la maison qui dort avec lui.
A ce moment là, le diagnostic est immédiat : il s’agit d’une « rickettsia » (bactérie transmise par les poux) pouvant causer une grave infection exigeant un traitement médical très agressif.

En raison du retard de diagnostic (3 jours) notre client a été victime d’une très grave infection, d’une ischémie des bras et des jambes et à terme d’une amputation des jambes et de plusieurs doigts des mains.
Ce dossier démontre une fois de plus à quel point la médecine moderne ne peut pas se substituer à l’entretien habituel entre le médecin et son patient, cet entretien permettant de découvrir les informations indispensables.

Contact: Maître David Lesgold 0508303830 ou 0723341248.
http://maitredavidlesgold.com/

Leave Comments